l e     p o r t r a i t - t y p e                                                               

                                                          

                                                                                                                                

L’image de l’invisible

 

A partir d’un procédé imaginé par Francis GALTON, Arthur BATUT met au point une méthode opératoire pour créer une image composite provenant de multiples portraits individuels.

«  Les portraits seront tous exécutés  rigoureusement de face et présenteront des dimensions identiques… les épreuves seront  soigneusement repérées en se basant sur les yeux et collées

sur des cartons…Plus grand est le nombre des sujets moins se fait sentir l’influence individuelle

et plus prennent d’importance les traits généraux. »

 

 

                     

            Portrait-type des femmes             Femmes de Vich retenues pour le portrait-type

de VICH - Espagne                                                                     

 

 

 

Le morphing par Batut

 

 "Reproduire à l’aide de la photographie une figure dont la réalité matérielle n’existe nulle part, un être irréel dont les éléments constitutifs sont disséminés sur un certain nombre d’individus et qui ne peut être conçu que virtuellement, n’est ce point un rêve ? "   

                                  

 

Après des essais encourageants sur les villageois de Labruguière, Batut  dresse le portrait-type de l’arlésienne, des femmes d’Agde, de Vich ou encore des habitants de Huesca. Il avait envisagé de retrouver le portrait-composite des rois de France,  des pharaons d’Egypte et même des japonais. Bien des projets restent dans ses cartons faute de posséder les photographies des personnages. Déjà, à son époque, Arthur BATUT avait eu du mal à faire reconnaître son travail, autant sur l'aérophotographie que sur ce qu'il appelait  "les images de l'invisible" et qui le fascinaient .  Loin des intellectuels  son travail amusait plus qu'il n'attisait la curiosité.   Produire des "images floues" à une époque où le reproduction photographique permettait d'obtenir rapidement un portrait si ressemblant, n'était pas sans risque. Aujourd'hui pourtant les images virtuelles abondent.

 

                                                                

   Portrait-type de la famille Batut           Portrait-type de la famille Batut à partir des images

d’Arthur, sa femme, sa belle-mère et ses deux fils

                                                                     

 

 

Portrait-type des femmes de Huesca et de Vic

Parus dans le Catalogue d'exposition 

de la Caixa Forum à Barcelone